Accidents de travail : l’importance de l’évaluation des risques

Publié le : 28 janvier 20225 mins de lecture

Dans un environnement de travail, l’évaluation des risques est une tâche qui doit toujours se trouver au centre des préoccupations. En effet, un incident sur les lieux de travail est une perte énorme aussi bien pour l’employeur que les salariés qui en sont victimes. Il est important de pouvoir connaître les risques afin de prévoir et d’éviter les accidents.

Les accidents de travail

Les accidents de travail peuvent survenir sans crier gare et ils peuvent être de nature diverse. Contrairement à ce que certaines personnes pourraient penser, ce genre d’incident ne se produit pas exclusivement dans les métiers à risque. Même un employé de bureau peut être victime d’un accident sur son lieu de travail. Des objets pourraient, par exemple, très bien lui tomber dessus et le blesser. Par ailleurs, si son poste l’expose à des contraintes stressantes, il pourrait aussi grandement en souffrir. Ainsi, la sécurité au travail ne concerne pas uniquement la sécurité physique, mais aussi le bien-être psychologique et moral. Les circonstances qui pourraient entraîner un mal-être chez les travailleurs doivent toutes être prises en compte.

La santé au travail devrait toujours être une priorité pour tous les employeurs. En effet, les employés qui se sentent bien ont tendance à être plus productif en général. D’autre part, l’employeur est tenu par la loi de connaître et de prévenir les risques propres à son secteur d’activité. Cela afin d’éviter les incidents qui pourraient mettre en danger les travailleurs.  

Si vous souhaitez en savoir plus sur les accidents au travail, vous pouvez voir sur cette page.

Comment éviter les accidents au travail ?

Pour minimiser les risques d’accidents au travail, il faut d’abord les connaître. Comme certains secteurs d’activité sont plus dangereux par rapport à d’autres, les risques ne sont pas les mêmes dans tous les domaines. Certains métiers peuvent blesser littéralement le travailleur, alors que d’autres peuvent lui faire plonger dans la dépression. Mais qu’il s’agisse de sécurité physique ou de sécurité mentale, le problème doit toujours être pris très au sérieux.

L’employeur doit mettre en place un système qui puisse garantir en permanence le bien-être des travailleurs. Il doit anticiper toutes les situations qui pourraient conduire à leur mal-être. Toutes les possibilités doivent être étudiées et envisagées. Cette tâche revient généralement au comité social et économique (CSE). Cet organe doit mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour garantir la sécurité de tous les employés.

Suivre une formation sur l’évaluation des risques

L’évaluation des risques est indispensable pour anticiper les accidents au travail. C’est pourquoi les membres du CSE sont tenus de suivre une formation SSCT (Santé, Sécurité et Conditions de Travail). Les entreprises qui emploient plus de 300 salariés doivent même constituer une Commission SSCT au sein de leur CSE.

La formation SSCT est axée sur l’apprentissage des techniques de prévention des risques ainsi que l’amélioration des conditions de travail. Elle dure 3 jours pour les entreprises de moins de 300 salariés et 5 jours pour celles qui emploient plus de personnes. Cependant, la donne est sur le point de changer. D’ici peu, la formation durera 5 jours pour les toutes les CSE qui en sont à leur premier mandat.

En ce qui concerne le contenu de la formation, il est généralement centré sur trois thèmes bien définis : les enjeux de la santé et de la sécurité au travail, la manière d’intégrer ces principes dans la profession et enfin les missions et les moyens à la disposition du CSE et du CSSTC.

Si vous souhaitez investir dans une formation SSCT, sachez que vous pouvez bénéficier de cet apprentissage auprès de nombreux établissements. En faisant quelques recherches, vous trouverez facilement des informations sur ce sujet.

Plan du site